LA GESTION DE LA RELATION CLIENT/CUSTOMER RELATIONSHIP MANAGEMENT


LA GESTION DE LA RELATION CLIENT/CUSTOMER RELATIONSHIP MANAGEMENT


LA GESTION DE LA RELATION CLIENT/CUSTOMER  RELATIONSHIP MANAGEMENT

Qu’est-ce que c’est ? Sa définition est-elle propre à l’environnement ? Ou celle universellement

reconnue selon laquelle gérer la relation client c’est « créer et entretenir une relation

mutuellement bénéfique entre une entreprise et ses clients » est-elle vraiment prise en

compte ? Quelles sont les étapes pour atteindre cet objectif ?

Y a-t- il de bons et de mauvais clients  ou client égal client ? Et au fond qu’est-ce qu’un client ?

Dans le cas d’un cabinet de placement, il existe trois clients :

  • 1. L’entreprise qui offre l’opportunité d’emploi,

  • 2. Le chercheur d’emploi sans qui le service de mise à disposition n’aurait pas lieu d’être

  • 3. Et l’employé mis à disposition dans une entreprise.

Le rôle du cabinet de placement est celui de médiateur, d’intermédiaire : il se doit d’aider les

chercheurs d’emploi à trouver une activité professionnelle mais pour autant il ne peut pas

proposer toutes les candidatures à l’entreprise. Il se doit d’analyser le profil de poste requis par

l’entreprise afin de proposer les candidatures s’y référant le mieux.

Sans CVs, sans base de données, un cabinet de placement n’a pas lieu d’être : c’est un intrant

incontournable. Plus il y a de CVs de qualité, plus vite il est possible de répondre aux demandes

des entreprises.

Dans ce cas d’espèce nous comprenons vite qu’il n’existe pas de client plus important qu’un autre :

Si l’entreprise n’offrait pas d’opportunité d’emploi, la base de données du cabinet ne servirait à

rien et aucun employé ne serait mis à disposition.

Si le chercheur d’emploi ne postulait pas aux offres d’emploi, le cabinet n’aurait rien à proposer à l’entreprise et celle-ci ne ferait plus appel au cabinet. 

Il est primordial de satisfaire le client quel qu’il soit. Cette satisfaction passe par le

professionnalisme, le respect des exigences du client, la rigueur, la politesse. Vous aurez

toujours des clients difficiles, exigeants, désagréables et vous devrez toujours les satisfaire.

L’adage selon lequel « le client est roi et a toujours raison » (même quand il a tort) prend tout son

sens à ce moment-là.

« Il n’y a qu’un seul patron : le client. Et il peut licencier tout le personnel, depuis le

directeur jusqu’à l’employé tout simplement en allant dépenser son argent ailleurs ». Sam

WALTON.

Groupe Cible

Une vocations Africaine... des standards internationaux!